Questions générales

Un projet est dit « collaboratif » quand il implique un partenariat entre acteurs du secteur privé et académique intéressés par une même problématique, dans le but de résoudre un défi technique et/ou de développer un nouveau produit ou service. Ces projets impliquent des entreprises, des universités, centres collégiaux de transfert technologique (CCTT), et d’autres centres de recherche publics reconnus par le MEI comme le CNRC. Le but est d’accélérer l’innovation et la commercialisation de nouvelles solutions par la mise en commun d’expertises et d’infrastructure de recherche, ainsi qu’un partage des coûts et risques associés.

Établir le partenariat, concevoir le projet, négocier le financement privé et le compléter en sollicitant InnovÉÉ, le CRSNG et autres sources de financement public, développer le concept/prototype, collecter les données, analyser les données, produire les résultats (à retranscrire dans les rapports de projet), faire le bilan du projet, transférer la propriété intellectuelle et le savoir-faire aux entreprises pour qu’elles poursuivent vers la commercialisation.

InnovÉÉ soutient le développement et le financement de projets collaboratifs en lien avec l’industrie électrique, les réseaux intelligents, l’électrification des transports, les véhicules autonomes et l’intelligence véhiculaire par la mise en commun des expertises et des ressources des partenaires industriels et d’établissements de recherche.

InnovÉÉ a défini des axes de recherche qui sont disponibles sur son site web sur notre page "Missions et objectifs". D'autres sujets de recherche sont également possibles. Veuillez communiquer avec nous pour confirmer l’admissibilité de votre sujet de recherche.

Pour accéder aux subventions, il faut déposer une demande lors d’un des appels de projets d’InnovÉÉ. Veuillez consulter notre site web pour avoir la date du prochain appel, et nous contacter pour obtenir la dernière version du formulaire de demande.

Les partenaires au projet

Tous les projets doivent impliquer au moins une entreprise effectuant des activités de R&D et/ou de production au Québec. Il n’y a pas de conditions reliées au nombre d’employés, au chiffre d’affaires ou au nombre d’années en affaires.

Une société étrangère peut participer comme second partenaire au projet.

Voici les conditions du MEI entourant la participation d’Hydro-Québec à un projet financé par InnovÉÉ :

  • Au moins une entreprise québécoise, autre qu’Hydro-Québec, doit être impliquée dans le projet.
  • L’autre entreprise québécoise doit retirer des bénéfices importants du partenariat, notamment un partage équitable de la propriété intellectuelle
  • Pour être admissibles, les projets impliquant Hydro-Québec doivent être « structurants » et viser « la résolution de problématiques à caractère stratégique pour le Québec ».
  • Les projets dont les retombées permettront surtout l’amélioration continue des opérations d’Hydro-Québec ne sont pas admissibles.

Oui. Veuillez nous contacter si vous n’êtes pas certain de l’admissibilité de votre partenaire de recherche.

Non. InnovÉÉ ne finance que les activités de recherche effectuées au Québec.  Cependant, dans certains, cas, le centre de recherche financé peut sous-contracter des travaux à des entreprises ou chercheurs, au Québec ou ailleurs (voir ci-dessous).

Non. Lorsque le financement de votre projet sera approuvé, InnovÉÉ va vous demander de devenir membre.

Bien sûr ! Faites appel à nos conseillers à l’avance !

3 ans.

Retour haut de page